Parc Chlorophylle - parc forestier récréatif de Manhay à Dochamps

Arrêter animations

Animation 9

Arbres et un banc

 
  • L’if : Arbuste pouvant atteindre 10 à 15 m de haut. Sa croissance est très lente et l’arbre peut devenir millénaire ( c’est un conifère ). Ecorce brun-rougeâtre.
  • Le douglas vert : conifère d’origine nord-américaine, constitue un substitut de l’épicéa. 40 à 50 m de haut.
  • L’épicéa commun : le conifère le plus commun en Ardenne. Ecorce écailleuse d’un brun assez uniforme.
  • Le mélèze : un des conifères à perdre ses aiguilles en automne, à la manière des feuillus. 40 m de hauteur.
  • Le pin noir : peu répandu en Ardenne. Ecorce noirâtre. 40 m de hauteur.
  • Le hêtre : un des arbres feuillus les plus répandus dans nos régions. Ecorce grise. Les fruits ( faines ) apparaissent en octobre-novembre et sont consommés par bon nombre d’animaux sauvages ( sangliers par exemple ) et servaient autrefois à alimenter le bétail qui paissait en forêt.
  • Le chêne : souvent qualifié «  le roi de nos forêts « . Arbre robuste de 30 à 40 m de hauteur et dont la cime d’étale largement. L’écorce est grise puis noirâtre et généralement très crevassée. Les glands constituent une source de nourriture importante pour plusieurs animaux des forêts en automne.
  • Le bouleau : bien connu pour son écorce blanchâtre caractéristique. Le bouleau est un arbre colonisateur ; il figure souvent parmi les premiers à s’installer sur des terrains en friche. Sa croissance est rapide. Haut de 20 à 25 m.
  • Le charme : moins fréquent dans les forêts d’Ardenne. 25 à 30 m de hauteur.
  • Le sorbier : arbuste répandu dans nos forêts, de 15 à 20 m de hauteur, se remarque, surtout en automne, par ses fruits rouges poussant en grappe, appréciés par quantités d’espèces d’oiseaux.

 

Retourner au plan